Entretenir les murs de sa maison

02 janvier 2017
Vous devez éviter les percements, causes d’infiltrations d’eaux de pluie ou de ruissellement, ainsi que certaines plantes grimpantes, comme le lierre, qui détériorent les enduits et dont les racines risquent de pénétrer dans les joints ou dans le ravalement en le décollant.

Vous devez surveiller l’état et l’aspect des façades, le décollement, l’écaillage ou le cloquage des revêtements, peinture ou enduit, qui sont causes d’infiltration et vous devrez y remédier. De même, les joints entre différents éléments de la construction devront être tenus toujours en parfait état, qu’il s’agisse des joints entre éléments maçonnés comme les briques, les plaquages, la pierre, mais aussi les joints entre murs et menuiseries, entre deux bâtiments etc…

Nous vous rappelons que pour la réalisation de vos aménagements extérieurs, travaux de terrasse et pavage, qu’il est fortement conseillé de rester plus bas de 15 cm vis-à-vis des nez de seuils, des portes et porte-fenêtres.
En cas d’impossibilité de respecter ce niveau, il sera impératif de demander à une entreprise spécialisée de protéger et désolidariser vos aménagements vis-à-vis des enduits extérieurs par une protection et coupure capillaire, type delta MS. Ceci, afin de laisser respirer vos enduits et éviter toutes remontées d’humidité par capillarité qui engendrerait une dégradation de vos bas de mur avec des risques importants d’infiltrations à l’intérieur de votre construction, qui ne serait pas prise en garantie.

 Evitez le lavage à haute pression, préférez les produits d’entretien des spécialistes et rincez au jet d’eau.

Enduit extérieur

Tous les 2 ans à 3 ans : Passer les murs à l'anti mousse ainsi que les parties qui ont tendance à verdir.

Les mortiers de façade sont des produits naturels, qui subissent les agressions du temps, de la pollution, et du climat. Un entretien minimum est nécessaire afin de conserver leur éclat (ne jamais passer de jet à haute pression)

  • Salissures vertes, rouges ou noires :
    • Traitement curatif : Fongicide et/ou un algicide (Lanko 251 anti mousse)
    • Traitement préventif : Hydrofuge incolore de surface : Lanko 231
  • Bas de murs : Laver les bas de murs régulièrement et éviter le contact de l’enduit avec le sol. Ne jamais enfermer un enduit non protégé lorsque l’on crée une terrasse ou revêtement bitumeux.
  • Coulures en façade : Lavage avec de l’eau acidulée (+ou – 10 % d’acide chlorhydrique).

Fissures & micro fissures

Il n'est pas anomal de constater l'apparition de microfissures et fissures dans les premières années de vie d'une maison. Elles proviennent du séchage complet des divers matériaux (ciment, plâtre, etc...) ou de légers tassements.

Elles se stabilisent en général avant la quatrième ou la cinquième année, celles-ci pourront être corrigées lors de la réfection des peintures extérieures et intérieures, et des tapisseries).

Les fissures de façade : Dans la très grande majorité des cas, ce sont des fissures sans gravité et qui ne compromettent pas la solidité de la maison. On distingue plusieurs types :

  • Les fissures de retrait : Elles apparaissent au contact d’éléments d’âge et de structure différents (joints de ciments et blocs de maçonnerie, en milieu de façade sur l’enduit, etc).
  • Les fissures de mouvement : Elles sont dues aux variations de température et d’humidité. On les trouve par exemple à la jonction des blocs de maçonnerie et des menuiseries.
  • Les fissures de dilatation : Verticales, elles apparaissent lors de fortes variations thermiques (dilatation en été, rétractation en hiver). Ainsi une façade longue de plusieurs mètres se dilate de quelques millimètres en été. Dans la mesure où elle est liée aux plafonds et planchers, les contraintes subies peuvent engendrer des fissures verticales sans danger pour la maison. Par ailleurs, ces fortes variations thermiques peuvent aussi créer des microfissures au niveau plafond.
  • Les fissures de dalle : Horizontales, elles surviennent à hauteur du plancher. Elles sont provoquées par une très légère rotation des appuis du plancher sur le mur, la maison s’adaptant progressivement au terrain.
  • Les fissures de sols : Le retrait des matériaux ou de fortes variations de température peuvent générer des microfissures filiformes dans un revêtement de carrelage ou sur les joints en ciment. Elles sont prises en charge par la décennale uniquement si le carrelage se décolle de son support.

Dans le cas d’un sol brillant humide, on déterminera, en plaçant une feuille de plastique sur le sol, s’il s’agit de remontées capillaires par le sol ou de condensation. En effet, si la face en contact avec le sol est humide, ce sont des remontées capillaires ; si c’est l’autre face, c’est de la condensation.