Entretenir la charpente de sa maison

10 janvier 2017
Un contrôle régulier de son état vérifiera qu’il n’y a pas d’humidité ou d’entrée d’eau par infiltration qu’il n’y a pas d’insectes. L’humidité est source de prolifération rapide de pourriture, moisissure, champignon (mérules), et de parasites divers. Elle peut avoir plusieurs origines, comme l’insuffisance de ventilation du comble consécutif à l’obturation des dispositifs de ventilation de la couverture, une tuile ou une ardoise fêlée qui peuvent laisser passer plusieurs centaines de litres d’eau par an.

La fuite n’est pas systématiquement à l’aplomb de la tâche au sol car l’eau peut cheminer le long de la charpente et il est parfois difficile de la localiser. Si ce dépistage est insuffisant, la recherche devra se faire en passant sur le toit. Seul un professionnel doit intervenir sur ce genre de travaux.

Vous ne devez en aucun cas modifier la ventilation prévue par le constructeur et si vous aménagez le comble, n’obturez pas les orifices de ventilation, respectez les règles de l’art comme conserver une lame d’air de 4cm entre la sous face de couverture ou le film de protection contre la neige poudreuse et l’aménagement réalisé en rampant de toit.

Si vous détectez une odeur de moisi, vérifiez la bonne ventilation du comble, consultez un professionnel.

Les bois de charpente neuve sont traités insecticide et anticryptogamique. Une charpente conservée en milieu sain sauvegardera les bois pendant de nombreuses années. Au contraire, une charpente en milieu insalubre ou dans une région infestée de termites devra être vérifiée régulièrement et subir un traitement de rappel tous les cinq ans.

Les craquements des charpentes ne sont pas forcément dus à la présence d’insectes mais aux variations dimensionnelles des bois qui sèchent ou prennent l’humidité. Cela provoque des bruits de craquements.

ATTENTION : méfiez-vous des démarcheurs peu scrupuleux qui peuvent se présenter chez vous et après visite de votre charpente, vous font signer un devis pour un traitement d’urgence souvent aussi inutile qu’inefficace.

Les thématiques «Entretenir sa maison»