Entretenir les menuiseries de sa maison

21 février 2017

Les menuiseries extérieures

En cas de problème avec vos volets roulants, avant tout appel à MORTIER CONSTRUCTION, merci de noter le numéro de série que vous trouverez généralement sur la lame finale coté intérieur.

Les dormants et les ouvrants comportent des gorges pour recueillir l’eau de condensation qui est évacuée par des orifices situés dans les pièces d’appui des menuiseries.

Vérifiez régulièrement l’état de propreté des gorges et des orifices d’évacuation de l’eau pour éviter les débordements avec le risque d’abîmer les plâtres sous menuiserie.

De plus, l’eau stagnante dans les gorges peut amener la pourriture de la menuiserie ou sa corrosion.

Les menuiseries sont équipées de joints souples d’étanchéité qui ne doivent jamais être peints ou vernis, et sont régulièrement vérifiés pour être maintenus en bon état : les joints souples assurent l’étanchéité à l’air de la menuiserie, votre facture de chauffage en dépend.

Les menuiseries en bois sont livrées et posées avec un traitement fait en usine, mais vous devez, sitôt la prise de possession de l’immeuble, si cela n’a pas été fait pendant la construction, vernir ou peindre vos menuiseries avec des produits microporeux, leur tenue dans le temps en dépend. Vous devrez aussi et dès que cela sera nécessaire, renouveler cette opération : le défaut d’entretien n’est pas pris en charge par les assureurs.

Les éléments métalliques en mouvement (crémones, paumelles, etc…) doivent êtres lubrifiés. Vous passerez également du talc sur les joints d’étanchéité pour éviter tout phénomène d’adhérence. Vous n’oublierez pas de déboucher, avec une épingle ou une petite tige métallique, les orifices d’aération. Les rails de baies coulissantes, quant à eux doivent être régulièrement entretenus, notamment si du sable est disposé autour de la maison.

Si vous sentez passer l’air entre les joints, vous pouvez resserrer les ouvrants de la fenêtre en hauteur, de droite à gauche et en profondeur en actionnant le réglage des gonds.

Si la manoeuvre de la poignée est un peu « dure », réglez les points de fermeture (les excentriques) situés entre les 2 parties ouvrantes de la fenêtre. Ensuite, lubrifiez les mécanismes.

Si la partie oscillo-battante se décroche, resserrez les 2 parties ouvrantes en réglant les gonds latéraux.

Ainsi, l’ouvrant oscillo-battant retrouvera sa place tout naturellement.

Enfin, n’oubliez pas d’entretenir vos fenêtres de toit. Graissez les mécanismes et nettoyez les filtres à air un fois l’an. Enlevez les feuilles qui peuvent boucher les canaux latéraux d’évacuation des eaux de pluie.

Les menuiseries intérieures

Dans la quasi-totalité des cas, les réparations concernant les boiseries intérieures relèvent du simple entretien. Notez en outre que les matériels neufs ont besoin d’une petite période d’adaptation pour fonctionner parfaitement.

L’escalier craque ? Poser du talc sur les parties en mouvement et laissez le bois travailler.

Une fenêtre se bloque ? Ne forcez jamais le mécanisme d’ouverture. Manipulez la poignée par petits à coups et une fois la fenêtre ouverte, lubrifiez tous les mécanismes.

Une porte grince ? Démonter la porte et vérifier les paumelles. Lubrifiez-les. Si elles sont mal fixées, vous les resserrerez, si elles sont détériorées, vous les remplacerez.

Si le bati est légèrement déformé (une maison neuve bouge toujours un peu pour s’adapter au terrain), rabotez la porte.

Les thématiques «Entretenir sa maison»